Le meilleur navigateur pour votre bureau pourrait bien être un que vous n’utilisez pas. Si Chrome, Firefox, Internet Explorer, Opera ou Safari est votre choix actuel, nos tests ont trouvé des différences distinctes en vitesse et facilité d’utilisation. Nous avons comparé aussi comment chaque navigateur utilise les ressource d’un système, une caractéristique pratiquement invisible qui pourrait discrètement enliser votre PC. Pour le mode de vie en ligne, le navigateur adéquat pourrait vous faire gagner du temps et de la frustration.

navigateur

Voyez comment ils fonctionnent

Les navigateurs se ressemblent largement et agissent de la même façon : ils traduisent l’HTML en onglets multiples ou fenêtres séparées, vous laissent marquer des pages, supportent le transfert de fichier HTTP et FTP, ou offrent une navigation privée (aucune donnée est conservée). Plus en profondeur, cependant, existent des différences opérationnelles qui peuvent ou non satisfaire vos besoins.

Opera a une réputation de longue date et bien méritée pour être rapide, mais ne traduit pas toutes les pages correctement. Un changement d’impulsion de mise en page brevetée HTML à un WebKit gratuit et largement utilisé (actuellement version 537 avec Chrome) en a fait une chose appartenant au passé.

Internet Explorer a réputation d’être exploité par de mauvais garçons, pour son immense popularité et sa technologie ActiveX. Reconnaissons à Microsoft : le moteur de mise en page de Trident a largement été amélioré, a adopté des standards, et amélioré la sécurité. IE n’est plus quelque chose que je conseille aux utilisateurs d’éviter.

Firefox, un sérieux concurrent d’IE de longue date, et Chrome est un nouvel arrivant puissant. Comme Safari a été installé avec iTunes pendant des années, beaucoup d’utilisateurs de Windows le possède, mais ne l’ont jamais essayé – probablement car Apple ne lui a jamais donné une véritable apparence Windows.

Je comparerais la performance de navigateur et l’usage de ressources ainsi que les caractéristiques et facilité d’usage.

Chrome (WebKit 537): Stable et rapide

Chrome

Le navigateur Chrome de Google a gagné de l’adhérence rapidement contre les concurrents de longue date comme Internet Explorer.

Beaucoup de personnes utilisent le navigateur de Google Chrome parce que beaucoup de personnes utilisent le moteur de recherche de Google. Chrome est rapide et globalement fiable. C’était mon choix premier pendant de nombreuses années, en partie pour sa superbe option texte-à-parole appelée SpeakIt ! que j’ai utilisé pour relire des articles. Récemment, toutefois, il a révélé une tendance a jouer la portion vidéo et audio de certaines fenêtres popup sans réellement montrer la popup. C’est une interaction avec Flash Player d’Adobe qui affecte aussi actuellement Firefox.

Chrome

Chrome a affiché le score Browsermark le plus rapide dans nos tests de comparaison de navigateur.

On ne renie pas la rapidité de Chrome : il a marqué 5773 points sur Browsermark, pris 150,4ms pour terminer Sunspider, et marqué 5627 points sur Peacekeeper. Ce sont deux premières places et une troisième. Pour atteindre ces résultats, cependant, il utilise beaucoup de mémoire et sépare les processus : 775MB et 14 processus en pratique, test neuf onglets. Et il n’y avait rien de spécial se passant sur les onglets.

Chrome

Chrome est l’un des navigateurs les plus rapides pour la traduction HTML, mais il engendre beaucoup de processus pour réussir.

De plus, des options relativement simples telles que le changement de page d’accueil sont distinctivement intuitives. Vous pouvez même avoir le sentiment que Google ne veut pas que vous changiez les choses. Un autre problème avec Chrome, ainsi qu’avec Opera et IE, est qu’il engendre un nombre de processus, le rendant plus difficile à fermer lorsque les choses vont mal.

Petits problèmes à part, Chrome est toujours une option avancée de navigateur grâce à sa stabilité et sa vitesse.

Firefox 31 (Gecko): Belle apparence, fonctionnement rapide

Firefox

Firefox est le concurrent de longue date d’IE qui a écarté le monopole du navigateur Microsoft pendant des années jusqu’à ce que Chrome soit apparu pour « aider ». Il est rapide et très fiable. Malgré une fuite de mémoire de longue date qui a forcé le redémarrage occasionnel, ce fut le navigateur que j’ai recommandé à de nombreux utilisateurs pour éviter les attaques de logiciels malveillants qui ont une fois affecté IE.

La fuite de mémoire dans son moteur de traduction Gecko semble avoir disparu et Firefox a récemment reçu une mise à jour qui fut assez radicale pour agacer des utilisateurs de longue date (Il existe un moyen de ramener le menu à l’ancienne).

Je préfère le nouveau look et le trouve plus intuitif que tous les autres navigateurs pour la sauvegarde de pages et le changement d’options. Firefox possède aussi une vaste gamme d’options, incluant l’un des meilleurs téléchargeurs de vidéos, l’intelligemment nommé DownloadHelper.

Firefox

Firefox était le plus lent parmi les navigateurs que nous avons comparés dans Browsermark, pourtant son score était toujours décent.

Dans nos textes de performances, Firefox remporte nettement sa troisième place générale ; il a obtenu 4540 points au BrowserMark ; cela lui a pris 134,4ms pour terminer Sunspider (mieux que Chrome ou Opera) ; et marqué 3956 points à Peacekeeper.

Le ressenti est légèrement plus lent que Chrome et Opera, mais pas assez pour vous embêter. Il utiliser moins de ressources que Chromeou Opera, engendrant seulement un simple processus, et utilisant seulement 510MB de mémoire. Seul le super économe Safari a utilisé moins de mémoire.

Internet Explorer 11  (Trident)

IE

IE reste extrêmement populaire et utile – simplement pour le fait de télécharger votre navigateur de choix avec une installation de Windows. Il est plutôt rapide avec HTML, très rapide avec Javascript, et charge les pages de manière fiable.

Aussi, pour sa technologie ActiveX, IE est quelque fois plus facile à utiliser avec des sites reliés aux affaires tels que Webex et HTML IT ou des consoles comme Kaseya. Ces sites peuvent intégrer de manière homogène leurs fonctionnalités dans IE. Avec d’autres navigateurs pour lesquels vous devez parfois télécharger et installer une extension ou une application de fond. Le Compte de Contrôle d’Utilisateur Windows peut prolonger ce processus, donc en un claquement je change souvent à IE.

IE

IE n’a pas terminé BrowserMark, un problème remarqué seulement après une mise à jour récente, mais il a obtenu un score de 3670 sur Peacekeeper. Plus remarquable, il lui a pris à peine 74,1ms pour terminer Sunspider, le rendant facilement le navigateur le plus rapide pour utiliser Javascript.

Malheureusement, c’est chaque bout qu’accapare la mémoire que Chrome et Opera sont, utilisant 714MB dans mon test neuf onglets. Par ailleurs, il a utilisé « seulement » 7 processus, la moitié du WebKit de Chrome et Opera.

Opera (WebKit 537)

Opera

Parmi les navigateurs que nous avons comparé, Opera mérite le détour pour sa configuration facile.

Après une longue et sombre période de pages mal chargées, Opera est maintenant proche de la perfection à cet égard. Je dis cela même après l’avoir désinstallé il y a quelque mois du à son incompatibilité avec nos propres outils web. Les mises à jour ont homogénéisé ces pépins, et il est à peine plus lent que Chrome.

Contrairement à Chrome et Firefox, Opera 23 ne souffre pas de popups invisibles. Il utilise le même moteur Webkit et fonctionne avec autant de processus, et il est plus difficile de l’arrêter. Il lui manque également un bouton home, et compte à la place une page de lancement affichant les sites souvent utilisés (Speed ​​Dial).

Opera

Dans notre comparateur de navigateur utilisant Browsermark, Opera était presque aussi rapide que Chrome.

Speed ​​Dial est très bien si vous travaillez hors de plusieurs sites, mais il ajoute une autre étape pour ceux qui travaillent à partir d’une seule page. Mon reproche: Il n’y a pas de fonction native pour envoyer par e-mail un lien vers une page. Vous devez installer une extension pour cette fonctionnalité.

Pour le rendu HTML, Opera était devancé seulement de peu par Chrome, avec une notation de 5625 sur BrowserMark et de 5447 sur Peacekeeper. Il était un poil plus rapide avec Javascript, terminant le test SunSpider en 150.1ms. Dans l’ensemble, vous auriez du mal à remarquer la différence entre les deux navigateurs basés sur 537 WekKit lors d’une prise en main.

Malgré la liste de plaintes mineures, Opera est actuellement mon navigateur principal de travail car il est presque aussi rapide que Chrome, mais plus facile à configurer.

Safari 5.1.17 (WebKit 534)

Safari

Parmi les navigateurs que nous avons comparé, Safari est facile à utiliser et fonctionne avec une très faible charge de traitement.

Bien qu’il soit roi sur Mac, Safari est probablement le moins populaire des meilleurs navigateurs sous Windows – un peu triste car il est compétent, facile à utiliser, et léger sur le profil de la mémoire. Apple a apparemment cessé de prendre en charge Windows depuis la version 5.1.17, mais nous avons tout de même testé en raison de son utilisation économe de la mémoire.

Et «économe» est sous-estimer le cas. Il génère un seul processus et durant un test effectué pendant la prise en main, ouvrant neuf onglets, n’a nécessité que 115 Mo de mémoire pour les afficher. Ce qui s’est passé entre le WebKit 534 que Safari utilise, et WebKit 537, le choix actuel de Chrome et Opera est tout à fait étonnant. Les dernières offres sont bien plus rapides, mais prennent beaucoup de ressources.

Safari

Safari a obtenu une note plus lente que la plupart des autres navigateurs sur Browsermark, mais est encore assez énergique.

Safari pourrait être très utile sur les systèmes plus anciens avec seulement 512 Mo ou 1 Go de mémoire. Il possède toutes les caractéristiques standard que l’on retrouve dans les autres, vous ne sacrifiez donc rien.

La performance sur Browsermark et Peacekeeper était décente : 4831 et 3062, respectivement. Il s’est retardé dans le test SunSpider Javascript, avec un score de 179.9ms.

Meilleur Navigateur

Dans notre comparateur de navigateur, le test Browsermark a montré des performances assez similaires avec tous les produits (sauf IE, que Browsermark ne prenait pas en charge).

Résultats des tests

Pour évaluer les performances de rendu de chaque navigateur, nous avons fait fonctionner le Browsermark de Rightware et les tests Peacekeeper HTML5 de Futuremark, ainsi que le benchmark SunSpider Javascript.

Si vous voulez le navigateur le plus rapide pour le rendu HTML – de loin la majorité des actions qu’un navigateur effectue – vous avez le choix entre Chrome et Opera. Ils engendrent tous deux un grand nombre de processus et de la mémoire pour effectuer cette tâche. Des deux, je choisirais Opera pour la configuration globale plus facile.

Meilleur Navigateur

Dans notre tour d’horizon des navigateurs, Chrome 36 a réussi à avoir le meilleur temps sur Peacekeeper, tandis que Safari était presque deux fois plus lent.

Si Javascript est une priorité, Internet Explorer est de loin le plus rapide pour l’exécuter. IE utilise de même beaucoup de mémoire, voire environ la moitié des processus de Chrome et Opera.

Un grand shout-out à Safari qui à utilisé bien moins de mémoire pour présenter ces même neuf onglets. Si vous travaillez sur un ordinateur avec seulement 512 Mo ou 1 Go de mémoire système, ses façons économes pourrait vous être utile.

Cependant, si je devais choisir un seul navigateur que je devais garder sur mon système, ce serait Firefox. Il est assez rapide, il a une interface plus lisse, il utilise beaucoup moins de mémoire que Chrome, IE et Opera, et il est de manière générale plus facile à utiliser.

Meilleur Navigateur

  Internet Explorer est apparu comme le navigateur le plus rapide durant le test SunSpider Javascript, avec Safari étant deux fois plus lent.

La performance et l’utilisation de la mémoire peuvent être discutable si vos besoins vont au-delà de l’ordinaire, dans ce cas, le navigateur que vous choisissez comme votre pilier peut en venir à des add-ons.

Heureusement, comme tous les navigateurs que nous avons testés sont compétents, gratuits et à l’exportation et l’importation des signets, vous pouvez utiliser n’importe lequel, ou chacun d’eux. Oui, la vie est bien dans le monde des navigateurs.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

3 comments on: Comparatif le meilleur navigateur internet 2015(Firefox vs. Chrome vs. Internet Explorer vs. Opera vs. Safari)

  1. anne
    Reply

    Bonjour,
    Désolée, je ne parle pas anglais… Je pourrais essayer d’écrire avec lexicool… :)
    J’ai adopté Opéra après avoir essayé Chrome, Firefox… et en lisant votre comparatif je constate en effet qu’ici il n’y a pas de « denêtre invisible »…
    J’en suis contente, mais j’apprécierais beaucoup plus si je pouvais facilement classer les signets par ordre alphabétique… Le système de glissement me fais retrouver un dossier dans un autre … Un truc à me donner ?
    Merci pour cet article et cette comparaison…
    Bonne journée

  2. marc
    Reply

    merci pour la pertinence de votre exposé très utile.J’ai comme vous toujours eu un faible pour Firefox;seulement voilà pour les jeux il s’avère quelquefois lourd pour ne pas dire pesant par intermittence ,faisant même baisser les pings voire peinant à ouvrir les pages demandées.Auriez vous SVP une astuce pour remédier à cela,car je l’aime bien mon petit Panda.Par avance merci.
    Très cordialement. Marc

  3. Jean-Marc
    Reply

    Bonjour !

    Comme beaucoup j’ai fait le tour des principaux navigateurs. Le problème c’est que plus ils se « perfectionnent », moins on peut les contrôler…

    De plus en plus de plantages, de ralentissements… « … ne répond pas », « un script sur cette page ne répond pas… » du coup c’est toute la navigation qui est bloquée…

    Après avoir longtemps utilisé Firefox, celui-ci bloquait régulièrement. Je suis passé à Opera. Et maintenant il m’impose des mises à jour que je le veuille ou non.

    Pire, j’ai voulu le désinstaller : impossible ! Si vous y arrivez, dites-mois comment vous faites.

    Je m’aperçois qu’avec le temps, et même si beaucoup ne s’en rendent pas compte (ou ne veulent pas s’en rendre compte), les OS et les navigateurs prennent le contrôle de nos ordinateurs.

    Je crois que je vais e remettre sous Linux que je n’aurais jamais dû quitter…

    Bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous !

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Email