Les serveurs proxy et les VPN sont tous les deux des outils utilisés pour router votre trafic Internet à travers un serveur de tierce partie qui masque votre adresse IP et votre location. Les deux outils sont utilisés pour contourner les pare-feux et les géo-localisations tout en garantissant la protection de vos données personnelles.

La différence principale entre tous ces types de serveurs proxy (à l’exception du SSL) et de VPN est le manque d’encodage. L’encodage inclut avec la plupart des clients VPN protège et sécurise plus par rapport aux serveurs proxy, même si ils peuvent être un peu lents. Les VPN routent généralement tous les trafics Internet de tous les ports – même si c’est sur votre navigateur Web, votre lecteur Spotify, votre torrent manager ou sur un jeu en ligne – alors que les serveurs proxy routent souvent juste un type spécifique de trafic Internet comme les HTTP ou les torrents.

Les VPN et les serveurs proxy ont tous les deux des options gratuites et payantes, cependant les utilisateurs devraient faire preuve de prudence et lire la politique de confidentialité du fournisseur intégralement. C’est particulièrement vrai pour les serveurs proxy web gratuits parce qu’ils sont non cryptés ce qui veut dire que le fournisseur a le pouvoir de surveiller et de voir l’historique de vos activités web. Pour les VPN et serveurs proxy, cherchez pour ces deux outils les options « pas de log » ou « connaissance zéro » lorsque la protection des données personnelles devient une priorité.

Les fournisseurs de VPN et de serveurs proxy payants ont tendance à avoir une meilleure sélection de localisations de serveur par rapport à leur équivalents gratuits.

Les différents types de serveurs proxy

La fonctionnalité des serveurs proxy varie par type : HTTP, SOCKS, SSL et DNS sont les principaux types de serveurs proxy web dont nous parlerons ici.

Les serveurs proxy HTTP sont les types de serveurs proxy gratuits les plus communs et sont souvent utilisés pour contourner les pare-feux mis en place par les écoles et les instituts. Ils sont en général utilisés avec les navigateurs web, soit à travers une extension d’un navigateur ou à travers une application web. Les serveurs proxy HTTP payants ont tendance à proposer une vitesse excellente et masquent l’adresse IP de l’utilisateur mais ils ne sont pas cryptés.

Les serveurs proxy SOCKS fonctionnent avec tous les types de trafic Internet y compris les applications et les jeux. Ils sont généralement installés dans les paramètres de chaque application et peuvent aussi être utilisés dans les navigateurs web pour les pages et les sites web spécifiques. Cela peut s’avérer être utile si vous voulez un serveur proxy qui fonctionne en cas de besoin au lieu d’utiliser tout votre trafic internet ou pas du tout. Aussi, les serveurs proxy SOCKS ne comprennent pas de cryptage.

Les serveurs proxy DNS sont généralement installés dans l’appareil de vos paramètres Internet, au lieu d’installer une application native, une extension, ou de modifier un autre paramètre de votre application. Le cas d’utilisation principale pour les serveurs proxy DNS est de faire croire aux sites qui limitent géographiquement du contenu en leur faisant penser que vous êtes dans un endroit où vous n’y êtes pas. Les VPN peuvent parvenir à le faire également, mais de nombreux sites de streaming comme Netflix, Hulu et BBC iPlayer ont commencé à bloquer les connexions VPN. Les serveurs proxy DNS, aussi appelés Smart DNS ont moins de chance d’être bloqués et sont en effet plus rapide que les VPN à cause du manque de cryptage.

Les serveurs proxy SSL sont similaires aux serveurs proxy HTTP parce qu’ils sont tous les deux principalement utilisés pour le trafic navigateur web. La différence est une couche ajoutée de cryptage. La connexion entre votre ordinateur et le serveur proxy crypté, et la connexion entre le serveur proxy et le site est crypté. Le serveur proxy sert de pont sur lequel votre trafic Internet est décrypté et puis décrypté à nouveau. Comme vos données sont décryptées sur le serveur proxy pour une courte durée, alors assurez-vous d’avoir un hébergeur de confiance. Les serveurs proxy SSL sont utiles pour avoir accès aux sites bloqués qui ont besoin de plus de sécurité que ce qui est proposé les serveurs proxy HTTP, telles que les pages de connexion. Cependant, faites attention car ils ne sont toujours pas aussi bien sécurisés que les VPN, qui ne décryptent jamais votre trafic Internet sur le serveur intermédiaire.

Adresses IP VPN privées vs. adresses IP VPN publiques

Les VPN s’occupent de tout le trafic Internet venant et provenant de votre ordinateur, l’encodent, le routent à travers un serveur dans une localisation de votre choix. L’encodage a tendance à rendre les VPN un peu lent contrairement aux serveurs proxy, mais les VPN sont bien plus sécurisés. Le fait d’utiliser par exemple un VPN en étant connecté à une zone d’accès gratuit à Internet WiFi protègera plus vos données web par rapport à un serveur proxy qui ne garantira pas entièrement la protection de vos données.

Les VPN fonctionnent généralement comme un client natif. Certaines options gratuites existent mais elles ont tendance à être soit non sécurisées, lentes, instables, ou contenant des collectes de données. Les VPN gratuits, comme ceux dont on a donné notre avis sur Comparitech, sont bien plus performants et ont tendance à avoir plus de fonctionnalités

Un VPN peut soit utiliser une adresse IP publique ou une adresse IP privée. Une adresse IP publique est exactement ce à quoi elle ressemble: des dizaines, même des centaines d’utilisateurs se connectent avec la même adresse IP. Cela ajoute une couche importante d’anonymat au VPN, mais le VPN fait en sorte que les sites puissent mettre sur la liste noire ces adresses IP.

Les VPN les moins communs sont ceux qui proposent des adresses IP privées. Dans ce cas, une adresse IP est attribuée à chaque utilisateur/utilisatrice que seulement il ou elle peut utiliser. En fonction du fournisseur et de l’application, il se peut que l’utilisateur/utilisatrice utilise tout le temps la même adresse IP ou qu’il/elle change d’adresse IP à chaque fois qu’il ou elle se connecte. Il y a moins d’anonymat car il est plus facile de localiser une adresse IP privée appartenant à un utilisateur spécifique, mais les sites comme Netflix ont plus du mal à déterminer si une adresse IP utilisée par une seule personne provient ou pas d’un VPN. Les adresses IP privées sont plus rares à cause de l’offre limitée des adresses IP non utilisées et disponibles.

Tor

Tor, aussi appelé « le routeur Oignon », était le must-have de l’anonymat sur Internet pendant plus d’une décennie. Sa popularité a graduellement été remplacée par celle des VPN, mais il reste toujours un outil gratuit est grandement utilisé. Ce système, route votre connexion à l’aide de plusieurs relais choisis au hasard, avant d’arriver à la destination finale.

Tor encrypte le trafic entre chaque relais, mais ce cryptage peut être compromis si le site final n’utilise pas SSL. Etant donné tous les « nœuds » ou relais que votre trafic doit traverser, Tor va significativement ralentir la vitesse de navigation. Finalement, la popularité de Tor auprès des dissidents, journalistes, hackers et criminels a rendu plus méfiants les gouvernements vis-à-vis de ses utilisateurs ; il est donc à garder en tête qu’une utilisation de celui-ci peut permettre la mise en place d’une surveillance accrue sur votre personne.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

This post has no comments. Be the first to leave one!

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Email