Beaucoup de PME trouvent tres intimidant la perspective de déploiement de sécurité pour leur réseau, mais Kaspersky vise à evincer cette peur en simplifiant ses services. Son dernière logiciel ESB (Endpoint Security for Business) offre une vaste gamme d’options, y compris Anti-malware pour les serveurs et postes de travail, la gestion des correctifs et de la sécurité des appareils mobile, tout cela sur une console unique.

ESB se décline en quatre saveurs ;

  • L’édition de base de base, qui comprend la console Security Center et anti-malware pour les postes de travail,
  • l’édition Select, qui ajoute en plus de ce qui est sur la premiere édition, la protection des serveurs et d’appareils mobiles, le contrôle d’application,
  • l’édition avancée pour le chiffrement et la gestion des systèmes,
  • L’Edition complète, qui ajoute à ces autres éditions la gestion des serveurs de courrier, de la passerelle et de la sécurité de la collaboration.

Chaque edition peut être étendue avec des modules supplémentaires en cas de besoin.

Kaspersky ESB s’installe en quelque minute et la mise à jour se fait automatiquement.

Kaspersky Endpoint Security

Il ya beaucoup d’options de déploiement de postes de travail, et il vaut la peine de les comprendre d’abord pour s’assurer qu’on utilise la meilleure méthode.

Le guide d’installation contient toutes les explications nécessaires pour le meilleur déploiement de Kaspersky ESB. Il est vrai que son installation prend un peu plus de 15min que la précédente édition mais il n’utilisera pas plus de 50% du processeur.

Une fois installé, le logiciel utilise des stratégies de groupe pour contrôler la façon dont l’agent de sécurité réseau se comporte et son activité quand un client rejoint un groupe. Des sous-groupes peuvent être créés avec héritage ou pas des paramètres parentaux. Tout cela est rendu simple grâce à une multitude d’icônes multicolores.

Grace à la politique de groupe, les utilisateurs ne peuvent pas jouer avec les paramètres du client, mais ils peuvent changer de console, voir ce qui se passe et exécuter des analyses personnalisées. Cette politique protège aussi les utilisateurs sur le processus de décision lorsqu’un programme malveillant est détecté.

Kaspersky Endpoint Security

Lorsque nous avons présenté une sélection de logiciels malveillants à nos clients pour tester, ESB a tout bloqué, désinfecté et/ou supprimé les fichiers douteux, en affichant des avertissements dans la console de Security Centrale et en nous alertant par email.

En fait, Kaspersky ne déçoit jamais sur ses performances de détection de logiciels malveillants. Dans son dernier rapport Dennis Technology Labs a classé Kaspersky 1er avec un score presque parfait.

Kaspersky Endpoint Security rassemble presque toutes les données des clients ; Utilisation d’Internet, des logiciels, des pages web, du registre et j’en passe pour permettre à l’administrateur d’avoir une vue panoramique de tout client sur le réseau.

Enfin, son Pare-feu client, bloque toute attaque réseau et observe le système en gardant un œil sur le comportement des applications suspectes.

Kaspersky ESB est un peu plus couteux vu l’ampleur de son activité et la pluralité de ses produits sophistiqués. Mais la dépense supplémentaire vaut la peine d’être faite car il fournit un poste de travail sophistiqué et Anti-malware, qui fonctionne bien et qui pourra être mis à jour sur de nouvelles mesures de sécurité chaque fois qu’il y’aura besoin.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

One comment on: Test de Kaspersky ESB (Endpoint Sécurity for Business)

  1. henry
    Reply

    merci

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Email